97% des voyageurs scruteront les points de « propreté »avant de réserver.

Selon la dernière étude AirBnB menée dans les marchés asiatiques en cours de reprise, c’est la propreté et la désinfection qui l’emporteront sur le reste…

Même si l’on garde un œil inquiet sur cette vague épidémique, on garde aussi un œil curieux sur ce qui se passe en Asie où, après avoir, semble t-il, maîtrisé l’expansion du virus, les asiatiques envisagent avec plus d’assurance de reprendre une « vie normale ».

Selon AirBnB, qui vient de mener une première enquête sur le marché chinois (à la fois, auprès des hôtes et des guests), la crise sanitaire liée au coronavirus aura laissé des traces et modifié à jamais la façon de réserver ses vacances.

Ainsi, 97% des guests (les voyageurs) interrogés par AirBnB déclarent fixer comme choix premier la sécurité sanitaire offerte par le logement dans lequel ils iront séjourner. Ce critère de la « sécurité sanitaire » l’emporterait sur bien d’autres – au moment de la réservation – et notamment, sur le prix (qui deviendra, du coup, moins discriminant).

Plus important encore, l’étude AirBnB démontre que, pour 84% des (futurs) voyageurs, il est même déterminant de savoir exactement quels protocoles de nettoyage et de sécurité sanitaire les hébergeurs ont effectivement mis en place. Donc, même si cela semble peu glamour (mais, essentiel pour des hommes et des femmes traumatisés par la contagion), il est conseillé de veiller à indiquer tous ces détails sur un maximum de vos supports de communication; à commencer par votre site internet.

Ne perdez donc pas de vue que les clients préfèreront mettre le prix et se rendre dans un endroit safe que de privilégier un prix attractif dont le logement n’apporte aucune garantie de sécurité sanitaire. L’autre point rapporté par l’étude AirBnB, 53% des clients seront sensibles au fait que vous disposerez dans vos hébergements de matériels de protection, de gel hydroalcoolique (quand les stocks seront reconstitués évidemment) et de désinfectants divers…

Pensez au « sans engagement »

Le « sans engagement » et la « flexibilité » sont les maîtres-mots en ces périodes troubles qui s’ouvrent. Comment garder un filet de réservation, quelles armes semblent les plus efficaces pour sauver une bonne partie de l’été, voire, pour générer un peu de trésorerie dès les prochaines semaines grâce aux cartes-cadeaux… L’urgence est à la flexibilité, recette numéro 1 pour éviter un effondrement radical des réservations.

Ce phénomène n’est d’ailleurs pas près de s’arrêter car, avec les mesures exceptionnelles de confinement décrétées, de nombreux français et européens risquent de « tuer encore plus le temps » sur les réseaux sociaux et les sites en tous genres dans les prochaines semaines. Certains pour alimenter leur panique de manière irrationnelle ; les autres, plus nombreux, pour chercher du rêve, de l’air et… de l’évasion. Si tel est le cas, n’hésitez pas à faire des promos du genre « Venez faire le plein de vitamines ». Le but n’est pas de casser les prix mais, simplement, d’ajouter quelques suppléments gratuits comme le petit-déjeuner, un chèque-cadeau de « x euros » à valoir sur la prochaine réservation, par exemple, etc. ou alors de cibler vos séjours sur le thème de la relaxation, de l’anti-stress, du « chouchoutage » et d’une alimentation qui va booster l’énergie des voyageurs.

Dans vos communications (votre site, vos posts, vos newsletters…), restez donc positif. Concentrez-vous sur votre message, sur ce qui crée de l’intérêt aux yeux de vos clients, sur la qualité de votre offre et adaptez vos offres en conséquence.

Au nom de l’ensemble des équipes de Bourg Cubzaguais Tourisme, nous vous souhaitons à toutes et à tous bon courage et sachez que nous sommes à votre disposition et que nous ferons tout notre possible pour vous accompagner et réussir ensemble cette saison touristique.

Prenez soin de vous et de vos proches et à très bientôt.


Pour en savoir plus, contactez Stéphanie BALLOT à s.ballot@grand-cubzaguais.fr