Ouvrir un hébergement locatif peut s’avérer compliqué entre les démarches administratives et déclaratives. Beaucoup de questions s’amoncellent et restent parfois sans réponse. C’est pour cela que nous avons réalisé un guide du loueur dans lequel vous trouverez des premiers éléments de réponses. Pour ceux qui souhaitent avoir des échanges plus personnalisés, nous restons à votre entière disposition.

Vous souhaitez faire classer votre hébergement ?

Le classement des meublés de tourisme obéit à des règles de procédures spécifiques, il a pour objectif d’indiquer au client un niveau de confort et de prestation. Il constitue également un outil de commercialisation pour le loueur. Le classement des meublés de tourisme est volontaire, il comporte 5 catégories allant de 1 à 5 étoiles et il est valable 5 ans, période à l’issue de laquelle le loueur doit effectuer une nouvelle demande de classement s’il souhaite que son hébergement continue à bénéficier d’un classement.

Les avantages :

  • Afficher la qualité de votre logement, son confort mais aussi les services proposés,
  • Améliorer votre visibilité et mieux promouvoir votre hébergement,
  • Accepter les chèques vacances (+ de 200 000 bénéficiaires en France),
  • Bénéficier d’avantages fiscaux (abattement à la déclaration plus important pour les locations saisonnières).

En savoir plus sur le classement des locations saisonnières En savoir plus sur le classement des campings, les hôtels et résidences de tourisme

2-Le label Chambres d’Hôtes Référence ® 

L’objectif de Chambre d’hôtes référence®est d’apporter la possibilité aux chambres d’hôtes non labellisées de garantir à leurs clients la qualité de leur prestation. Ce label a été créé par Office de tourisme de France.

En savoir plus sur le label Chambre d’Hôtes Référence ®

3-La Marque Qualité Tourisme

Afin de toujours mieux recevoir la clientèle et améliorer la qualité des prestations touristiques en France, l’Etat a créé la marque Qualité Tourisme™. Cette marque sélectionne et fédère sous un même symbole les démarches qualité engagées pour la satisfaction de la clientèle dans l’hôtellerie, les résidences de tourisme, les villages de vacances, les campings… C’est un signe de reconnaissance des établissements qui offrent des prestations de qualité, que les clients peuvent choisir en toute confiance.

4-Les labels

Adhérer à un label a un double avantage qui est, dans un premier temps, d’attirer le locataire hébergeur: celui-ci étant friand de labels, et dans un second temps, de permettre au propriétaire de valoriser son hébergement avec une démarche qualité reconnue. Il s’agit d’une démarche volontaire du propriétaire. Nous vous invitons à prendre contact directement avec les labels ou marques qui vous accompagneront dans vos démarches. Faire labelliser votre bien, c’est avant tout faire partie d’un réseau qui permet d’en faire la promotion sur différents supports de communication.  A savoir : les labels peuvent se cumuler avec le classement.
A découvrir quelques-uns d’entre-eux :

Quelques informations :

Je souhaite rejoindre la Route du vin de Bordeaux, en Blaye et Bourg

Le label Vignobles et Découvertes créé en 2009 permet à des destinations touristiques et aux prestataires associés de mettre en avant leur savoir-faire autour du vin. Sur la Route du vin de Bordeaux en Blaye et Bourg, trois appellations sont à découvrir : Blaye Côtes de Bordeaux Bordeaux & Bordeaux Supérieurs et Côtes de Bourg. Il s’appuie sur les démarches de qualité nationales ou locales déjà existantes. Il est attribué pour une durée de trois ans. Il est accordé à une destination viticole et à ses composantes touristiques (hébergement, restauration, visite de châteaux viticoles, visite de sites, etc.).

Toutes ces offres labellisées garantissent aux visiteurs certaines exigences :

-Qualité d’accueil en français et dans une langue étrangère, -Des périodes d‘ouverture en week-end, -Une sensibilité toute particulière à l’univers du vin, -le goût de la transmission, – L’authenticité, -L’ouverture au patrimoine naturel, culturel et humain.

Le visiteur, éclairé dans la programmation de son séjour, a ainsi accès à une sélection de bonnes adresses faciles à identifier en parcourant le vignoble de Bordeaux.

La Taxe de séjour en Blaye Bourg Terres d’Estuaire

La Taxe de séjour est mise en place sur l’ensemble du territoire Blaye Bourg Terres d’estuaire. Cette taxe permet notamment aux communes ou groupement de communes de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique. La taxe de séjour est déterminée par délibération des conseils communautaires. L’assemblée délibérante en fixe les tarifs mais aussi la période pendant laquelle la taxe est due. Les collectivités ont fait le choix de l’instauration d’une taxe de séjour au réel.

Qui paye la taxe de séjour ?

La taxe de séjour doit être payée par le vacancier qui loge dans un hébergement touristique, auprès de son logeur (loueurs professionnels ou particuliers, sans exception) qui la reverse ensuite à la communauté de communes via son Office de Tourisme. Ils ont un rôle d’intermédiaire dans le cadre du recouvrement de la taxe qu’ils doivent obligatoirement assurer. Le montant de la taxe doit être affiché chez le logeur, l’hôtelier ou le propriétaire du logement. Il doit également figurer sur la facture remise au vacancier. Vous devez déclarer chaque mois, le nombre total de nuitées que vous avez collectées ainsi que le nombre de nuitées que vous avez exonérées de taxe de séjour. La tenue du registre du logeur est obligatoire, et le nombre de nuitées doit être enregistré sur la plateforme de télécollecte du territoire. Celle-ci est un gain de temps, tant pour l’Office de tourisme que pour l’hébergeur et facilite la récolte de la taxe de séjour via les plateformes de réservations.

Le label Tourisme et Handicap

Il a pour objectif d’apporter une information fiable, descriptive et objective de l’accessibilité des sites et équipements touristiques en tenant compte de tous les types de handicaps (visuel, auditif moteur et mentale) et de développer une offre touristique adaptée et intégrée à l’offre généraliste. La marque d’Etat Tourisme et Handicap est une réponse à la demande des personnes en situation de handicap qui veulent pouvoir choisir leurs vacances et leurs loisirs en toute liberté. Attribué pour 5 ans, le label apporte une garantie d’un accueil efficace et adapté aux besoins indispensables des personnes en situation de handicap. La demande de label et les démarches de labellisation sont volontaires et gratuites. Ce label national peut être attribué, pour un ou plusieurs types de handicap, et reste définitif après validation par les commissions départementales et nationales.

En savoir plus sur le label Tourisme et Handicap

La Table d’hôtes pour les propriétaires de chambre d’hôtes

La dénomination « table d’hôtes » est une appellation d’usage pour qualifier l’offre de repas d’un exploitant de chambre d’hôtes.  Cette offre se distingue de celle d’un restaurant par certains critères :

-Elle doit se limiter à un exercice complémentaire de la prestation principale qui est l’hébergement, -Elle est réservée aux seuls occupants des chambres d’hôtes, dans la limite des 15 personnes accueillies, -Un seul menu doit être proposé et composé de plats, de préférence, du terroir, – Le repas doit être pris à la table familiale en compagnie de l’habitant, – Si l’exploitant propose des boissons alcoolisées dans le cadre des repas, il doit être titulaire d’une licence de restaurant ou de débit de boissons.

En savoir plus sur la réglementation des Tables d’hôtes

Les piscines à usage collectif

Vous mettez votre piscine à disposition de vos hôtes ? Sachez que cette dernière doit être déclarée en mairie et répondre à des exigences sanitaires en vue de limiter l’exposition des baigneurs à des dangers physiques, chimiques et microbiologiques. Votre piscine doit être sécurisée à l’aide d’un des dispositifs suivants :

  • Barrières de sécurité
  • Système d’alarme
  • Couverture de sécurité
  • Abris

Proposer des prestations de confort tout en garantissant aux clients la sécurité sanitaire la plus importante, c’est l’objectif du guide des bonnes pratiques édité avec le concours de l’Agence régionale de santé. Pour rappeler les bons gestes, affiches et posters sont mis à la disposition des hébergeurs sur le site de l’Agence Régionale de Santé

A télécharger : Le guide de bonnes pratiques

La SACEM

Si vous êtes un hébergement touristique et que vous souhaitez diffuser de la musique ou des programmes audiovisuels (Que ce soit dans une partie privative ou commune) il vous faut vous acquitter d’une redevance à la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musiques).
Cette taxe est applicable à partir du moment où le loueur met à disposition de ses locataires une TV et/ou un poste de radio, et tout élément qui permet de diffuser de la musique, qu’il en soit fait usage par les locataires ou non.

En savoir +

ANCV, les chèques vacances

En tant qu’acteur touristique, vous avez la possibilité d’accepter le paiement par chèque vacances.

Les avantages : 

  • Attirer une nouvelle clientèle, en effet près de 11 millions de personnes bénéficient de ces titres nominatifs ;
  • Sécuriser le paiement de vos prestations. 

Découvrez toutes les modalités sur : ANCV

Pour toute question, Léa se tient à votre disposition au 05 57 68 31 76 ou tourismebourg@grand-cubzaguais.fr.